Maitreya, l'Instructeur mondial

 
Maitreya et les Maîtres de Sagesse

Les enseignements de la Sagesse éternelle ont été donnés au monde par des Maîtres de Sagesse ; cet enseignement a été transmis en Occident principalement par l’entremise de deux disciples, Helena Petrovna Blavatski, fondatrice de la Société théosophique, entre 1875 et 1889 et Alice A. Bailey qui a servi de « secrétaire » au Maître tibétain entre 1919 et 1949.

Le Maître tibétain avait prédit une phase ultérieure révélative qui émergerait dans le monde entier au moyen de la radio et vraisemblablement de la télévision quelque temps après 1975. Cette phase des enseignements inclurait des révélations provenant des Maîtres et surtout du Maître de tous les Maîtres, le Seigneur Maitreya, qui incarne le principe christique et est par conséquent le Christ sur notre planète.

Les Frères aînés de l’humanité

Durant des milliers d’années, en Orient, l’existence de ces êtres parfaits a été connue de tous. On leur a donné différents noms : la Grande Fraternité blanche, la Société des Esprits illuminés, les Frères aînés de l’humanité, les Instructeurs, les Guides, les Mahatmas, les Maîtres de Sagesse et les Seigneurs de Compassion. Ce groupe d’hommes a vécu pendant des millénaires dans les montagnes reculées et les régions désertiques du monde, telles que l’Himalaya, la Cordillère des Andes et les Carpates. De ces retraites montagneuses et désertiques, ils ont veillé sur l’évolution de l’humanité. Au début de chaque cycle, l’un de ces Grands Êtres vient dans le monde afin d’enseigner aux hommes le chemin du progrès, le prochain pas à franchir dans l’évolution vers la perfection. Historiquement, certains de ces instructeurs sont connus sous les noms de : Hercule, Hermès, Rama, Mithra, Vyasa, Krishna, Confucius, Zoroastre, Sankarâchârya, le Bouddha, le Christ, Mahomet.

   Les Maîtres prennent sur eux-mêmes le devoir et le rôle de servir l’humanité. Ils sont nos guides, nos instructeurs, les inspirateurs de ceux qui sont prêts pour cette inspiration. Ils sont les protecteurs de l’humanité, le bouclier comme Maitreya l’appelle, et depuis les premiers jours, ils n’ont jamais laissé l’humanité sans conseils. La chose extraordinaire est que l’humanité n’a jamais été seule. Toute notre évolution, pendant des millions d’années, a pris place, étape par étape, avec l’aide d’un tel groupe d’hommes parfaits, sans enfreindre notre libre arbitre.

   Le sentier de l’évolution, comme l’humanité en viendra à le comprendre, est scientifique. Il ne se déroule pas au hasard. Il est ouvert à chacun et nous sommes tous en train d’évoluer à des degrés différents. C’est pourquoi certains deviennent Maîtres avant d’autres.

Maitreya

Il y a environ deux mille six cents ans, Gautama Bouddha a prophétisé qu’au début de l’ère nouvelle viendrait dans le monde un grand instructeur, un Bouddha comme lui, du nom de Maitreya. Maitreya, a-t-il dit, inspirerait à l’humanité la création d’un âge d’or, d’une brillante civilisation fondée, selon lui, sur la justice et la vérité. Depuis deux mille six cents ans, les bouddhistes attendent la venue du Bouddha Maitreya. Et depuis deux mille ans les chrétiens attendent le retour du Christ. Le Christ et le Seigneur Maitreya sont un seul et même individu, le Maître de tous les Maîtres, et comme l’appelait Gautama Bouddha, l’Instructeur des anges (dévas) et des hommes.

L’extériorisation

En juin 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Seigneur Maitreya fit une annonce d’une importance extraordinaire. Il fit part de son intention de revenir dans le monde dès que possible, si l’humanité commençait à remettre de l’ordre dans sa maison.

Il annonça qu’il reviendrait lorsque la paix aurait été restaurée dans une certaine mesure, lorsque le principe du partage commencerait à gouverner le monde économique et que l’énergie de bonne volonté se manifesterait et permettrait d’établir de justes relations humaines.

   Il dit que lorsque des progrès seraient faits dans ce sens et que nos esprits commenceraient à se diriger dans la bonne voie, il viendrait et que, cette fois, il ne serait pas seul, mais accompagné d’un très vaste groupe de ses disciples, les Maîtres de Sagesse. Nous assisterons alors à l’extériorisation de l’activité des Maîtres, pour la première fois depuis près de 98 000 ans. Pour la première fois depuis toutes ces années, une grande partie de la Hiérarchie spirituelle travaillera ouvertement dans le monde, au milieu des hommes, et les Maîtres seront reconnus pour ce qu’ils sont.

Et cela se déroule actuellement. D’après Le Grand Retour, de Benjamin Creme

 

La mission de Maitreya

 

Maitreya, tel qu'il est apparu à Nairobi  

Toutes les religions avancent l’idée qu’une nouvelle phase de révélation doit leur être transmise par un futur instructeur. Les chrétiens espèrent le retour du Christ, les bouddhistes celui d’un autre Bouddha (le seigneur Maitreya), alors que les musulmans attendent l’Imam Mahdi, les hindous une réincarnation de Krishna et les juifs, le Messie. Les étudiants de la tradition ésotérique savent que bien que les noms soient différents, ils font référence au même individu, l'Instructeur mondial, dont le nom personnel est Maitreya.

    Préférant être présenté plus simplement comme l'Instructeur, l'Enseignant, Maitreya ne vient pas comme dirigeant religieux, ni pour fonder une autre religion, mais comme Instructeur et guide pour tous les hommes, qu’ils suivent ou non un enseignement religieux.

   Maitreya aidera l'humanité à se percevoir comme une seule grande famille, et il indiquera la voie pour créer une civilisation fondée sur le partage, la justice économique et sociale, ainsi que sur une collaboration internationale.
   Il lancera tout d'abord un appel à l'action, pour sauver les millions de personnes qui meurent de faim chaque année dans un monde d'abondance. Parmi les recommandations de Maitreya, la principale sera un changement dans les priorités sociales, de telle sorte que l'alimentation, l'habitation, l'éducation et les soins médicaux de base deviennent des droits universels.
   Sous son inspiration, l'humanité elle-même réalisera les changements nécessaires, et posera les bases d'un monde plus sain et plus juste pour tous.



Voilà ce qu’en dit le Maître de Benjamin Creme dans son article ‘Le Fils de l’Homme’.(extraits)

…Pour comprendre la véritable nature du Christ, il est nécessaire de le voir comme un être égal aux autres fils de Dieu, chacun doté d’un potentiel pleinement divin, et ne différant des autres que par son degré de manifestation de cette divinité. Que le Christ ait manifesté cette divinité dans sa plénitude est ce qui fait sa gloire, et nous pouvons nous incliner devant un tel accomplissement. Qu’un tel accomplissement soit rare est, bien sûr, également indiscutable. Mais pour les hommes, le prodige est que le Christ ait été l’un d’entre eux. Il n’est rien, parmi les épreuves et les souffrances des hommes, qu’il n’ait partagé. Ainsi, est-il vraiment le Fils de l’Homme.


Il ne fait guère de doute que s’il devait apparaître parmi nous sans être annoncé, peu le reconnaîtraient. Il est si différent de la manière dont on se le représente habituellement, qu’il passerait inaperçu dans la foule. Il en est ainsi aujourd’hui, alors qu’il se trouve parmi ses frères, n’attendant que l’invitation des hommes pour commencer sa mission : nombre de ceux qui le voient quotidiennement ne le reconnaissent pas ; d’autres le reconnaissent, mais craignent de parler ; d’autres encore attendent et prient, dans l’espoir qu’il soit celui qu’ils n’osent espérer. Seule sa déclaration au monde le révélera aux yeux des hommes et dans leur cœur.


[…]Les habitudes anciennes de division et de séparation ont de profondes racines, alors que la peur et la superstition ont jeté leur emprise sur des millions d’êtres. Mais jamais auparavant, dans l’histoire du monde, n’est venu un Instructeur aussi bien équipé pour sa tâche. Maitreya vient faire la guerre à l’ignorance et à la peur, à la division et à la pauvreté. Ses armes sont la compréhension spirituelle, la connaissance et l’amour.

Les priorités de Maitreya

Un effondrement des marchés financiers finira par obliger les gouvernements à prendre en compte certaines priorités énoncées par Maitreya, à savoir, fournir à tous :

 

  • Une nourriture adaptée et suffisante.

  • Un logement décent.

  • Le droit à l'éducation et aux soins de santé.

  • La restauration de l'équilibre écologique de notre planète.

  • La justice sociale, politique et économique pour tous.

  • L'établissement d'une paix durable.

  • L'inauguration d'un système de partage.

  • La suppression de la culpabilité et de la peur grâce à la purification du coeur et du mental des hommes.

  • L'éducation de l'humanité quant aux lois de la vie et de l'amour.

  • La possibilité pour chacun de recevoir une introduction aux Mystères.

  • L'embellissement des villes.

  • La liberté de voyager partout, ce qui permettra les échanges entre les peuples.

  • La création d'un fonds commun de connaissances accessible à tous.

 

Entre 1977 et 1982, Maitreya a communiqué de manière télépathique des fragments de ses enseignements à Benjamin Creme, au cours de conférences données par ce dernier à Londres. Un des thèmes revenant le plus souvent était la nécessité de mettre un terme à la souffrance de millions d'êtres qui meurent de faim dans un monde où existe pourtant un excédent de nourriture. Ce déséquilibre est l'une des principales raisons qui ont décidé Maitreya à revenir à notre époque.

« Comment pouvez-vous, demande Maitreya, vous satisfaire de votre manière de vivre actuelle, quand des millions d'êtres ont faim et meurent dans la misère, quand les riches font étalage de leur fortune devant les pauvres, quand chaque homme est un ennemi pour son voisin, quand nul ne fait confiance à son frère ? Combien de temps devrez-vous vivre ainsi, mes amis ? Combien de temps pourrez-vous supporter cette déchéance ? »

Depuis que ce message fut transmis en 1979, nous restons horrifiés devant le spectacle des famines à répétition en Afrique et la misère qui persiste dans nombre de pays. Nous avons progressivement réalisé que la faim est un scandale qui pourrait être évité, car elle n'est pas due à un manque de nourriture, mais aux injustices sociales, politiques et économiques qui sont à l'origine de la pauvreté. Ce sont les pauvres qui souffrent de la faim, que ce soit dans les pays développés ou les pays en voie de développement, et les institutions locales et internationales maintiennent et accentuent cette pauvreté. Ainsi le fossé entre les riches et les pauvres ne cesse de s'élargir ; il représente actuellement la plus grande menace pour la paix mondiale.

Parmi les attitudes qui maintiennent ces institutions en place se trouve l'autosatisfaction (satisfaction égoïste de ses désirs ou besoins propres). Maitreya affirme que l'autosatisfaction est à l'origine de tous les maux du monde. Elle conduit les individus et les institutions à s'écarter des réalités de la vie, et elle nous empêche de trouver des solutions efficaces à nos problèmes. L'autosatisfaction mène finalement à l'autodestruction et elle peut détruire toute forme de société.

Maitreya montre clairement que nous pouvons, si nous en faisons le choix, changer nos habitudes et mettre un terme au problème de la faim et à tous les autres problèmes que nous avons nous-mêmes créés et qu'ils nous faut maintenant affronter : « Les problèmes de l'humanité peuvent tous être résolus. La solution est à votre portée. Faites que votre action soit à la mesure des besoins de votre frère et résolvez les problèmes du monde. Il n'y a pas d'autre possibilité. » Lorsque nous nous efforcerons de suivre ce conseil et d'appliquer le principe du partage, les peuples et les nations commenceront à se faire confiance ; lorsque la confiance règnera, la justice règnera également ; et une fois que la justice sera la même pour tous, nous connaîtrons une paix authentique et durable.

La politique

Une nouvelle énergie se déverse actuellement sur la planète : l'énergie d'équilibre. Cette énergie balaie les forces négatives et crée un état de vigilance chez les individus. Sous son influence, les gens seront de plus en plus nombreux à se révolter. Ils n'accepteront plus les solutions imposées.

La censure ou la répression se heurteront à une conscience grandissante dans le peuple. Là où la voix du peuple ne sera pas entendue, des révolutions éclateront. Il ne s'agit pas d'une prédiction, mais de la reconnaissance d'une conséquence inévitable. La loi de cause et d'effet qui s'applique à la nature s'applique également aux être humains.

La nouvelle politique ne sera plus calquée sur des idéologies en « ismes » comme le capitalisme ou le socialisme, mais fondée sur le respect de soi, tant au niveau individuel que national. La liberté, l'autonomie et le salut seront les objectifs de tous.

Le fait que « tous les hommes sont frères » s'inscrira de plus en plus dans la réalité des structures et des programmes. Les nations pourront faire l'expérience de la fraternité et réaliser leurs aspirations et leurs buts communs.

Les forces de marché et le mercantilisme

Les « engins de guerre » ont été mis en veilleuse. La guerre froide est terminée. Mais cette énergie de destruction ne pouvait disparaître du jour au lendemain : il lui fallait trouver un nouveau terrain d'expression et c'est la quête effrénée du profit, fondée sur la domination des forces du marché, qui le lui a fourni. Cela représente une nouvelle menace très sérieuse pour le monde. Les forces du marché sont les forces du mal, de la confusion et du chaos et leurs enfants sont la compétition et la comparaison. Elles créent des ravages sur le plan social et dans la nature. Des individus sont littéralement condamnés à mort au nom de la loi du profit.

Le nouveau credo des superpuissances est « l'économie » qui est l'âme même du mercantilisme. Le pouvoir de destruction de celui-ci est plus grand que celui de n'importe quelle bombe atomique. Il repose sur l'avidité qui pousse certains à s'enrichir tandis que d'autres meurent de faim.

Le mercantilisme n'a épargné aucun pays et cette situation débouchera finalement sur un effondrement des marchés boursiers du monde entier. Après le krach, le premier devoir des gouvernements sera d'assurer aux populations une nourriture convenable et un logement décent. La santé et l'éducation viendront aussitôt après.

Dans les nouveaux systèmes, la conscience sociale guidera les forces du marché, et non le contraire, comme c'est le cas actuellement.

La criminalité, la violence et la drogue

La société dans son ensemble tente aujourd'hui de se libérer de la servitude. La montée de la criminalité, de la corruption, de la toxicomanie et de la violence en sont les préludes inévitables. Lorsque les gens doivent affronter de telles difficultés qu'ils ne peuvent même pas se nourrir correctement, ils se laissent gagner par le désespoir. S'ils sont dépourvus d'avenir, ils finissent par prendre de la drogue pour tenter d'oublier leur désespoir. De la drogue à la criminalité, le pas est vite franchi.

Les toxicomanes souffrent de famine spirituelle, d'une profonde aliénation à l'égard d'eux-mêmes. Leur vie n'ayant plus de sens, ils cherchent à y mettre fin et se suicident lentement par la drogue.

Si la vie n'a plus de sens, il est indispensable de lui en donner un. Pour y parvenir, la personne doit prendre conscience de sa propre valeur. C'est pour elle la seule manière de s'en sortir.

Actuellement, la prison est la seule solution préconisée face aux criminels violents et dangereux. Mais le problème de la criminalité ne peut être résolu par la condamnation à des peines de prison.

Lorsque la tension mondiale commencera à décroître, lorsque le principe du partage commencera à être appliqué grâce à diverses réformes sociales, économiques et politiques, les gens se sentiront moins menacés et la criminalité diminuera de plus en plus.

L'environnement

Dans le monde entier, l'environnement deviendra la priorité absolue. Cette préoccupation croissante est le résultat de l'accroissement de la conscience du Soi. Il existe un lien entre l'espace intérieur et l'environnement extérieur.

Il existe également des rapports étroits entre les forces négatives engendrées par l'humanité et ce qui se passe dans la nature. Nombre de catastrophes naturelles sont des conséquences de l'activité humaine. A l'origine de toutes les manifestations de la nature et de toutes les manifestations du mental se trouve la même énergie.

L'utilisation de l'énergie nucléaire, en raison de la loi de cause et d'effet, entraîne également des répercussions. Il existe une différence entre l'utilisation de l'énergie au sein de son cadre naturel d'évolution et la manipulation de l'énergie. Cette dernière engendre inévitablement des problèmes, car elle perturbe l'équilibre naturel. Un moulin à vent utilise la force du vent pour produire de l'énergie. Une explosion nucléaire souterraine « contrôlée » manipule l'énergie et, en rompant l'équilibre de la Terre, elle peut provoquer des séismes.

Les êtres humains sont reliés les uns aux autres, et en principe, une pensée peut être saisie par quiconque partout, en un instant. Les armes nucléaires sont reliées entre elles à la fois en terme d'énergie et en terme de formes-pensées. L'énergie qui se trouve derrière tous les actes de la nature et tous ceux du mental est la même.

L'utilisation de l'énergie nucléaire n'aura plus de raison d'être : on utilisera l'énergie du soleil. Une plus grande harmonie règnera entre l'homme et la nature et les gens seront plus heureux, car perturber l'environnement revient à perturber sa propre nature.

L'art de la réalisation du Soi

Je ne suis pas venu pour fonder une nouvelle religion. Je suis venu pour enseigner l'art de la réalisation du Soi, qui n'est ni une idéologie ni une religion, mais qui profitera à chacun, croyant ou non. Je cherche à exprimer ce que je suis à travers vous ; c'est la raison de ma venue.

Seul le Soi importe. Vous êtes le Soi, un être immortel. La souffrance est causée par l'identification avec tout ce qui n'est pas le Soi. Si on se pose la question : « Qui suis-je ? » on s'aperçoit que l'on s'identifie soit à la matière (le corps), soit à la pensée (le mental), soit au pouvoir (l'esprit). Mais nous ne sommes rien de tout cela. Le mental, l'esprit et le corps sont les temples du Seigneur. Le Soi expérimente à travers eux l'Être suprême et le Devenir du Seigneur.

L'un des moyens les plus simples de me connaître est d'être honnête dans votre mental, d'être sincère dans votre esprit et de pratiquer le détachement. Toute action accomplie avec un mental malhonnête, avec un esprit dépourvu de sincérité, avec attachement est destructrice. Lorsque vous pensez une chose, en exprimez une autre et en faites une autre encore, vous êtes perdus. L'honnêteté du mental conduit à un discours honnête et à des actions honnêtes. Cette harmonie mène à la paix et au bonheur. Sans détachement, il n'existe point de salut.

Soyez ce que vous êtes. N'abandonnez pas le respect de vous-mêmes, votre dignité aux autres. Ne permettez à quiconque de laisser son empreinte sur vous. Un Maître procure des expériences mais ne projette pas son ombre.

Ne vous mettez pas dans le sillage de quelqu'un d'autre. Si vous pratiquez l'honnêteté du mental, la sincérité de l'esprit et le détachement, vous me connaîtrez, vous connaîtrez le Seigneur.

Je ne suis pas venu pour constituer un groupe de disciples. Chacun d'entre vous devrait poursuivre son développement au sein de sa propre tradition religieuse. Respectez vos propres religions, vos propres idéologies, qui sont vos propres formes-pensées, et vous connaîtrez le Maître.

Même lorsque vous me verrez, ne courez pas après moi, sinon vous me perdrez. Si vous faites étalage de votre relation avec moi, vous ne saurez qui je suis. Nul ne peut m'accaparer.

 

Les prévisions de Maitreya

Au mois d'avril 1988, un collaborateur de Maitreya a commencé à communiquer de manière régulière à deux journalistes les prévisions de Maitreya concernant les événements mondiaux. Ces informations ont été mises à la disposition de la presse internationale et également publiées dans la revue Partage international.

Maitreya a annoncé des événements mondiaux spectaculaires et inattendus, des mois ou même des années avant qu'ils ne se produisent.

Ces prévisions ont été fournies avant tout dans le but de mettre en lumière une des plus grandes lois spirituelles qui gouvernent notre vie : la loi de cause et d'effet. En saisissant le sens de cette loi et en agissant en accord avec elle, nous pourrons, affirme Maitreya, résoudre les graves problèmes sociaux, politiques, économiques et écologiques que l'humanité doit aujourd'hui affronter.

Note : Les dates entre parenthèses renvoient à la revue Partage international où a été publié soit la prévision de l'événement, soit un article de presse rédigé après qu'il se soit effectivement produit. Les sources des articles de presse, qui émanent de grands médias du monde entier, ne sont pas mentionnées, faute de place, mais elles sont disponibles. Cette liste n'est pas exhaustive.

  • Un krach boursier mondial.

  • « Qui nous sortira du chaos ? »

  • « La bulle a-t-elle éclaté ? »

  • Israël et la Palestine.

  • Afrique du Sud.

  • Union soviétique.

  • Grande-Bretagne.

  • Etats-Unis.

  • Miracles.

  • Les catastrophes naturelles.

  • La technologie de la lumière.



Un krach boursier mondial

Comme nous l'avons annoncé en décembre 1988, un krach boursier mondial prendra naissance au Japon. Maitreya le répète : un krach boursier est inévitable ... C'est une bulle sur le point d'éclater. [Mai 89]

L'ampleur du recul des marchés boursiers et immobiliers au cours des années 1990 a pratiquement réduit les profits à néant. L'indice Nikkei 225 se situe à 58 % de son niveau record de 1989. [Septembre 95]

Les banques japonaises doivent faire face à d'énormes créances irrécouvrables. La Bourse a perdu 60 % de sa valeur depuis 1990 et de nombreux experts pensent que l'indice Nikkei va plonger encore davantage. Selon le Monde Diplomatique, un krach financier à Tokyo pourrait déclencher un effondrement de l'économie mondiale. [Novembre 95]

 

« Qui nous sortira du chaos ? »

La fin du mercantilisme est maintenant à portée de main. D'une manière générale, les marchés boursiers tels qu'ils fonctionnent aujourd'hui n'auront plus leur place dans la société nouvelle. [Mai 89]

« Qui nous sortira du chaos ? » Le 6 septembre 1998, ce titre s'étalait sur deux pages dans le journal britannique The Observer. Deux éminents journalistes y analysaient la crise économique et politique mondiale, et se demandaient si les dirigeants actuels étaient capables d'y apporter des solutions.

Selon Will Hutton : « Sur l'ensemble des marchés financiers, la valeur cumulée des actions a perdu quatre mille milliards de dollars en à peine deux mois. L'enjeu n'est rien de moins que la survie de l'ordre économique et financier mis en place au cours des vingt dernières années. » Commentant les aspects politiques de cette crise, Andrew Marr estime que les « dirigeants mondiaux baignent dans la médiocrité. Du fait de politiques à courte vue et d'échecs personnels, les sociétés les plus importantes sont à la dérive. L'ordre mondial ne s'est pas effondré, mais il a besoin d'être repensé ; et par des dirigeants plus sages que ceux d'aujourd'hui. »

« La bulle a-t-elle éclaté ? »

Tandis que le président russe Boris Eltsine limogeait le gouvernement qu'il avait nommé cinq mois auparavant, le rouble chutait de 9 % et les institutions financières du pays étaient prises d'un vent de panique.

Le tourbillon russe a eu des répercussions dans le monde entier. Partout des marchés financiers ont chuté. À New York, l'indice Dow Jones a perdu près de 300 points, soit 3,4 % en une seule journée.

Quelques jours plus tard, les marchés américains perdaient encore 6,4 %, confirmant une tendance durable à la volatilité. La Bourse de Tokyo a atteint son niveau le plus bas depuis douze ans, témoignant d'une inquiétude persistante quant à la capacité, pour le gouvernement japonais, de résoudre la crise bancaire du pays. Comme si le Japon n'avait pas assez de problèmes, la société Toa Steel annonçait son intention de fermer ses portes, ce qui représenterait la plus grande faillite d'une société industrielle dans toute l'histoire du pays.

Les marchés des pays en voie de développement ont subi les répercussions de la chute libre de l'économie russe, comme celles de la crise asiatique l'an passé. Les économies d'Amérique latine ont été les plus affectées.

Face à cette situation économique catastrophique, le président de la Réserve fédérale américaine, Alan Greenspan, a déclaré : « Il n'est pas raisonnable de croire que les Etats-Unis puissent demeurer une oasis de prospérité dans un monde qui connaît une recrudescence de tensions. » Faisant écho à la réflexion de A. Greenspan, le San Francisco Examiner affichait récemment ce titre : « La bulle a-t-elle éclaté ? »

Israël et la Palestine

Israël - Ce processus conduira à la paix et à l'établissement d'un Etat palestinien à côté d'Israël. Les politiciens bellicistes seront réduits au silence. [Novembre 88]

En Israël, le premier ministre, M. Shamir, est sur le point de démissionner, car il manque de soutien pour mettre en place sa politique. [Juillet 89]

Le 15 mars, le gouvernement Shamir tombait après le vote d'une motion de censure. Quelques jours auparavant, M. Shamir avait démis de ses fonctions le vice-premier ministre, Shimon Peres, un partisan du dialogue israélo-palestinien. [Avril 90]

Les Palestiniens auront leur propre pays. [Juin 88]

Contre toute attente, l'armée israélienne se retirera de la rive occidentale du Jourdain et de la bande de Gaza. [Juin 89]

Les pourparlers de paix s'intensifieront au Moyen-Orient. [Janvier 92]

Fin 1993, le leader de l'OLP, Yasser Arafat, et le premier ministre israélien, Itzhak Rabin, se sont serré la main à Washington lors d'un accord historique de reconnaissance mutuelle. [Novembre 93]

Afrique du Sud

Nelson Mandela sera bientôt libéré. [Septembre 88]

Le 2 février 1990, le président F.W. de Klerk annonçait la libération de Nelson Mandela, leader de l'ANC. En Afrique du Sud, la confrontation cédera finalement le pas au consensus. [Juin 1988]

Bien qu'extérieurement les affrontements et les opinions divergentes prévalent toujours en Afrique du Sud, un processus se développe aujourd'hui qui conduira les leaders noirs et blancs à la table des négociations. [Septembre 88]

Le président de Klerk a fait un pas en avant vers des négociations globales sur l'apartheid : il a fait libérer 21 prisonniers politiques et réitéré sa promesse de libérer tous les autres avant la fin du mois d'avril 1991. [Décembre 90]

Des millions de Sud-Africains se sont rendus aux urnes lors du scrutin historique qui a mis fin à 342 années de gouvernement blanc et porté Nelson Mandela et l'ANC au pouvoir. Reconnaissant sa défaite face à l'ANC, F.W. de Klerk a déclaré : « Je passe le flambeau à M. Mandela, dans un esprit d'amitié et de coopération. Une puissance supérieure à celle de l'homme a donné à l'Afrique du Sud l'énergie, l'occasion d'avancer dans la paix. » [Juin 94]

Le président Nelson Mandela poursuit la construction d'un gouvernement d'union. Ainsi vient-il de nommer ministres adjoints son ex-femme Winnie et le chef zoulou Buthelesi, son ancien rival. Le nouveau cabinet inclut désormais d'anciens membres du gouvernement blanc et le président du parti communiste, Joe Slove. [Juillet 94]

Union soviétique

M. Gorbatchev se trouve dans une position délicate et il sera finalement remplacé. [Octobre 88]

En décembre 1991, M. Gorbatchev démissionnait de son poste de président d'une Union soviétique en voie de désintégration rapide.

En Union soviétique, de nombreux Etats ont été artificiellement unis au nom du communisme. Le communisme a maintenant perdu de son emprise et, un jour, tous ces Etats deviendront indépendants. [Mars 90]

Dès septembre 1990, la plupart des 15 républiques soviétiques avaient réclamé leur indépendance. Au cours de l'année 1991, divers accords et traités étaient signés.

Grande-Bretagne

Maitreya pense que de nombreuses personnes seront incapables de payer la poll tax (taxe sur l'habitat). Cette crise aboutira à la chute du gouvernement Thatcher. [Septembre 88]

Au cours d'élections partielles, à Eastbourne, dans le sud de l'Angleterre, le parti de Mme Thatcher, le Parti conservateur, a connu une sévère défaite alors qu'il règne sur le gouvernement local depuis près de soixante-dix ans. Les conservateurs ont admis que l'opposition à la poll tax constituait l'une des principales raisons de ce revers. [Décembre 90]

En dépit de la récente déclaration de Margaret Thatcher à l'occasion d'une interview publiée dans le journal londonien The Times, affirmant qu'elle accomplira un quatrième mandat, Maitreya répète qu'elle quittera le pouvoir d'ici un an, et qu'elle fera donc place à du « sang neuf ». [Décembre 88]

Le 22 novembre 1990, Mme Thatcher surprenait la communauté internationale en annonçant sa démission du poste de premier ministre du Royaume-Uni. Dès avril 1991, le gouvernement britannique annonçait l'abolition de la poll tax.

De nombreux cadavres dorment dans les placards du Parti conservateur. La mise au grand jour de ces scandales entraînera des révélations fracassantes. Bientôt, un certain nombre de personnalités importantes du Parti conservateur verront leur nom s'étaler à la une des journaux. Ils seront impliqués dans des scandales financiers et sexuels. [Juillet 90]

Les scandales affectant le Parti conservateur britannique sont tellement nombreux que le quotidien The Independent a publié en juillet un cahier spécial intitulé : « Sordide : le guide des scandales des années Major. » Trente-quatre affaires sont répertoriées, ayant été dévoilées par la presse entre décembre 1990 et juin 1995. [Septembre 95]

Etats-Unis

Le Président Bush sait que ses jours, politiquement, sont comptés et il se sert des Nations unies et de la crise du Golfe pour accroître sa popularité. Le prochain président des Etats-Unis sera démocrate. [janvier 91]

Le statu quo politique était remis en cause lors des élections du mois de novembre suivant. Pour la première fois depuis 1976, l'électorat nommait un démocrate, Bill Clinton, à la présidence. La défaite du président Bush était d'autant plus cuisante que les sondages lui avaient donné 90 % d'approbation à l'issue de la guerre du Golfe.

Miracles

Maitreya inondera le monde de tant d'événements extraordinaires qu'il sera impossible de leur trouver la moindre explication. [Share International, mai 88]

Le 11 juin 1988, Maitreya est apparu soudainement devant 6 000 personnes, au cours d'une réunion de prière, à Nairobi, au Kenya. Il s'adressa à la foule dans un parfait swahili, l'informant que « le temps du règne des cieux approchait ». Le Kenya Times a donné un compte rendu de cet événement et publié des photographies, et l'histoire a été reprise par divers médias à travers le monde.

Des sources d'eaux curatives, que l'on dit énergétisées par Maitreya à proximité des endroits où il apparaît, ont été découvertes à Tlacote, au Mexique, à Nordenau, en Allemagne, et à Nadana, en Inde. Plus de trois millions de personnes se sont rendues à Tlacote et beaucoup d'entre elles affirment avoir été guéries de maladies graves. Ce phénomène a été couvert par les médias de plusieurs pays. Selon Maitreya, une autre source devrait être découverte près de San Antonio, au Texas.

Des « croix de lumière », qui ont commencé à apparaître en 1988 sur les fenêtres de maisons au sud de la Californie, ont depuis été signalées en Allemagne, au Canada, en Grande-Bretagne, au Japon, en Nouvelle-Zélande, aux Philippines, et dans une église de Knoxville, dans le Tennessee. Les comptes rendus font état de nombreuses guérisons et de transformations personnelles chez les personnes qui sont allées regarder ces croix.

Dans le monde entier, on signale de plus en plus souvent des visions de la Vierge Marie, ainsi que de nombreuses statues versant des larmes, attirant l'attention des médias et du public.

Les catastrophes naturelles

Les explosions nucléaires souterraines « contrôlées » perturbent un certain équilibre de la Terre et auront finalement pour conséquences des tremblements de terre. [Octobre 88]

Une analyse de données sismographiques, réalisée par Alexis Nikolaev, expert à l'Institut de géologie de Moscou, semble démontrer le lien existant entre les essais nucléaires et les tremblements de terre. A. Nikolaev et son équipe affirment que leur travail démontre que de faibles explosions nucléaires souterraines provoqueraient des secousses sérieuses jusqu'à plus de 2 000 km. [Novembre 93]

Les jours et les nuits deviendront plus chauds sur l'ensemble de la planète. [Janvier 90]

En dépit de l'existence d'un nouveau rapport affirmant que l'année 1995 a battu le record de l'année la plus chaude dans le monde, un sommet international sur les changements climatiques a décidé de reporter à l'année prochaine toute action concernant ce problème. [Septembre 96]

Ce changement climatique est dû à une diminution de la vitesse de rotation de la Terre, ainsi qu'à un rapprochement de la Terre et du Soleil. Ce phénomène s'est produit afin qu'une plus grande quantité de végétation puisse se développer pour nourrir le monde. [Mai 89]

L'Institut d'océanographie Scripps et l'Université de Californie, à San Diego, ont récemment signalé que, dans de nombreux pays, la période de croissance de la végétation dure une semaine de plus qu'il y a vingt ans. Au dire des scientifiques, c'est la première fois qu'on signale un tel accroissement généralisé à l'ensemble du globe. [Septembre 96]

La technologie de la lumière

La technologie du futur ne sera rien d'autre que la Lumière. Elle évoluera grâce à la connaissance et à l'utilisation des sept couleurs. On guérira le mental, l'esprit et le corps. La chirurgie disparaîtra. [Avril 89]

Des essais cliniques effectués sur un échantillon de plus de 100 patients souffrant de divers cancers de la peau ont abouti à un taux de guérison situé entre 80 % et 100 %. Dans cette expérience on a utilisé une nouvelle lampe, dite lampe de Paterson, qui émet un rayon lumineux intense, associée à une crème photosensible dont on badigeonne la peau du patient. La crème réagit à la lumière et détruit les cellules malades, sans affecter la peau saine. [Mai 96]

Cette technologie, qui utilise la couleur, les sons et la vibration, sera la science du 21e siècle. De nombreuses maladies se trouveront guéries instantanément. [Janvier 90]

Des cellules cancéreuses à la lèvre ou dans la bouche peuvent parfois être soignées par injection d'une substance sensible à la lumière. Selon J. Nauta, chercheur néerlandais, cette méthode semble être une bonne alternative aux pratiques habituelles par radiation ou par chirurgie. [Décembre 96]

Aux Pays-Bas, un nombre croissant d'hôpitaux ont recours à une thérapie utilisant la lumière pour soigner des personnes souffrant de dépressions liées à la période hivernale. Dans la plupart des cas, l'état dépressif ne réapparaît pas de tout l'hiver. Le psychologue Y. Meesters a mené une étude sur les résultats et a conclu à son efficacité, bien qu'il n'ait pas trouvé de raison apparente qui explique ce succès. [Décembre 96]

 

Chronologie de l'émergence de Maitreya

L'existence de grands instructeurs spirituels, connus sous le nom de Maîtres de Sagesse, a été rendue publique en 1875 par les ouvrages d'Helena Petrovna Blavatsky, fondatrice de la Société théosophique.

L'attente d'un retour imminent de l'Instructeur mondial, Maitreya, s'accentua puis déclina au début de notre siècle.

Finalement, en juin 1945, Maitreya déclara son intention de revenir physiquement dans le monde le plus tôt possible, accompagné d'un groupe de Maîtres.

Depuis 1974, des informations concernant l'émergence de Maitreya sont présentées au public par Benjamin Creme, rédacteur en chef de Partage international. Depuis 1959, Benjamin Creme est en contact avec un Maître de Sagesse qui l'a entraîné pour ce travail.

1977, 19 juillet : Maitreya sort de sa retraite, située dans l'Himalaya, au moment où on l'attend le moins, comme « un voleur dans la nuit ». Depuis lors, il vit à Londres comme un homme ordinaire, attentif aux problèmes politiques, économiques et sociaux.

1978, mars : Il commence à se faire connaître comme porte-parole de la communauté indo-pakistanaise. Il n'est pas un chef religieux, mais un éducateur dans le sens le plus large du terme, indiquant la direction à prendre pour sortir de la crise mondiale actuelle.

1982, 14 mai : Benjamin révèle, lors d'une conférence de presse à Los Angeles, que Maitreya vit à Londres dans la communauté asiatique, et incite les médias à inviter Maitreya à se faire connaître. Malheureusement, les médias ne réagissent pas.

1985, 31 juillet : Un groupe international de vingt-deux journalistes, venus d'Amérique, d'Europe et du Japon, se réunissent dans l'East End, à Londres, espérant être contactés par Maitreya ou son émissaire.

1987, août : Benjamin Creme annonce « qu'au cours des trois ou quatre mois à venir, Maitreya travaillera intensément à la création d'une ouverture dans les relations internationales. » On vit naître peu de temps après un accord de désarmement entre les Etats-Unis et l'Union soviétique, accord que personne, jusque-là, n'avait cru possible.

1988 : Maitreya apparaît, en personne ou en rêve, à des dirigeants connus dans différents pays, ainsi qu'à de nombreux citoyens ordinaires. Des médias américains signalent des apparitions de croix de lumière.

11 juin 1988 – Maitreya apparaît miraculeusement, « venant de nulle part », lors d'une réunion de prière et de guérison en plein air à Nairobi (Kenya). Il est photographié s'adressant, dans leur propre langue à des milliers de personnes qui le reconnaissent instantanément comme le Christ. L'événement et les clichés font l'objet de reportages sur des médias majeurs dont CNN. Des événements similaires se produisent devant des groupes importants de toutes religions partout dans le monde. En même temps,

 

Maitreya charge de ses énergies des sources dans le voisinage.

A ce jour, ces eaux curatives miraculeuses ont été trouvées au Mexique, en Inde et en Allemagne. A terme, 777 sources seront découvertes. Maitreya et un groupe de Maîtres continuent de faire des apparitions de toutes sortes de manières (voir notre rubrique « Courrier des lecteurs »). 

1990, 21 et 22 avril : Maitreya organise une rencontre, à Londres, où se retrouvent environ 200 dignitaires du monde entier. Au cours de cette rencontre, Maitreya apparaît (et disparaît) à plusieurs reprises, et parle de sa mission, de ses enseignements, de ses projets.

1988 - 1993 : Par l'entremise d'un collaborateur proche de Maitreya dans la communauté asiatique de Londres, Share International reçoit une série d'articles donnant un aperçu des enseignements de Maitreya. Envoyés aux médias mondiaux sous forme de communiqués de presse, ces enseignements attirent l'attention sur des développements qui, selon Maitreya, se produiront conformément à la loi de cause et d'effet. Les événements extérieurs démontrent la justesse de sa vision.

Dès 1988, il prévoit la libération de Nelson Mandela et le processus de détente en Afrique du Sud. Il affirme que, partout dans le monde, les gouvernements vont devoir céder « à la voix du peuple », affirmation qui trouve une confirmation impressionnante en Europe de l'Est avec l'effondrement de l'Union soviétique et, dès 2011 avec les révoltes dans les pays arabes.

 

Maitreya annonce qu'« un effondrement des marchés financiers mondiaux va se produire en commençant par le Japon. » En 1989, le marché japonais perd 40 % de sa valeur et, dans les années qui suivent, la crise gagne l'Europe de l'Est et l'économie des « dragons asiatiques », la Russie et l'Argentine. Puis elle touche durement les Etats-Unis en 2008 et ne tarde pas à avoir des répercussions de par le monde.

A partir de 1988 – On rapporte dans le monde un nombre de plus en plus important de miracles dus à Maitreya et à son groupe. Ces signes de l'Émergence comprennent : des statues et des icônes de la Vierge et de Jésus qui versent des larmes et qui saignent ; des « croix de lumière » aux fenêtres ; des eaux curatives ; des textes sacrés dans des fruits et des légumes ; des statues hindoues qui boivent du lait partout dans le monde ; des croix et cercles de lumière sur des immeubles et des trottoirs.

 

Depuis 1991 : Maitreya apparaît miraculeusement à l'occasion de rassemblements de personnes, dans le monde entier. À Tlacote au Mexique, à Nordenau en Allemagne, ainsi qu'à Nadana en Inde, des sources aux propriétés curatives, énergétisées par Maitreya, attirent les foules.

Août 2001 – Apparition miraculeuse de l'empreinte de la main de Maitreya sur un miroir de salle de bain à Barcelone, Espagne. Imprimée et mise à la disposition du public en octobre 2001, la « main » permet d'invoquer les énergies curatives et l'assistance de Maitreya. Il dit : « Mon aide est à votre disposition, vous n'avez qu'à la demander. »

 

Et ensuite ?

Le signe de l'« étoile » – Le 12 décembre 2008, Benjamin Creme annonce qu'une « source de lumière d'un puissant éclat ressemblant à une étoile » va bientôt apparaître et sera visible nuit et jour partout dans le monde pour annoncer la première interview télévisée de Maitreya. A partir de janvier 2009, des témoignages de plus en plus nombreux parviennent à Share International et aux médias, ou sont postés sur YouTube.

Interviews de Maitreya à la télévision – En janvier 2010, B. Creme a annoncé que Maitreya avait donné sa première interview sur une grande chaîne de télévision américaine. Une série d'interviews à la télévision américaine et mexicaine a suivi.

Maitreya a donné jusqu'en juin 2015 une série de 169 interviews sur certaines chaînes de télévision. De futures interviews devraient avoir lieu dans d'autres pays. […]

Depuis quelques temps Maitreya est également apparu à la télévision au Japon, en Indonésie, au Vietnam et en Inde – l’Inde étant le dernier pays en date porté à notre connaissance. Maitreya donnera bientôt des interviews en Europe et partout dans le monde. Ainsi, progressivement, il fait connaître son message et apporte ses solutions aux problèmes mondiaux.

Explication de Benjamin Creme : « Quand Maitreya apparaîtra pour la première fois, il n'utilisera pas immédiatement le nom de Maitreya. Il apparaîtra d'abord à la télévision américaine, puis au Japon et partout dans le monde. Il sera progressivement reconnu pour son analyse des besoins du monde. Cherchez un homme qui réclame justice et liberté pour le monde entier. Quand suffisamment de gens répondront à son message, on demandera à Maitreya de s'adresser au monde entier. »

 

Le jour de la Déclaration

 

Maitreya sera invité par les médias internationaux à s'adresser en direct au monde entier par l'intermédiaire des réseaux de télévision reliés par satellite.

Le jour de la Déclaration, nous verrons son visage sur les écrans de télévision, où que nous soyons. L'affirmation de la Bible : « Tous les yeux le verront », s'accomplira de la seule façon dont elle peut s'accomplir. Nous verrons son visage, mais il ne parlera pas. Ses pensées, ses idées et son appel à la justice, au partage, à de justes relations et à la paix, adressés à l'humanité, s'exprimeront silencieusement, télépathiquement. Maitreya brossera un tableau de la vie future pour l'humanité et lancera son appel en faveur de la justice, du partage comme seul chemin menant à la justice et donc à la paix dans le monde. Chacun d'entre nous l'entendra intérieurement dans sa propre langue. C'est ainsi qu'il reproduira à l'échelle planétaire ce qui s'est vraiment passé à la Pentecôte, il y a 2 000 ans.

En même temps, le flux d'énergie qu'il incarne, le principe christique, l'énergie d'amour, pénètrera avec une puissance fantastique dans le coeur de tous les hommes. Il a déclaré : « Ce sera comme si j'embrassais le monde. Les gens le ressentiront même physiquement. » Cela suscitera une réponse intuitive, venant du coeur, à son message. Simultanément, sur le plan extérieur physique, des centaines de millions de guérisons miraculeuses se produiront sur toute la planète. C'est de ces trois façons que nous saurons que Maitreya est le Christ, l'Instructeur mondial, venu pour tous les groupes, qu'ils soient religieux ou non, un éducateur au sens le plus large, venu ici pour nous aider à accomplir notre destinée en tant que dieux en incarnation.

Notre réponse à cette expérience déterminera l'avenir de notre planète. Maitreya nous présentera deux choix possibles : soit continuer sur notre lancée, dans la voie de la cupidité, de l'égoïsme et de l'autosatisfaction, et nous détruire nous-mêmes, soit accepter le principe du partage, accepter notre unité et commencer à bâtir une civilisation telle que le monde n'en a jamais connue auparavant. Comme il l'a déclaré dans son message n° 11 : « Mon coeur m'indique votre réponse, votre choix, et s'en réjouit. »

 

Les messages de Maitreya

De septembre 1977 à juin 1982, Maitreya a communiqué 140 messages par l’intermédiaire de Benjamin Creme. Certains de ces messages sont disponibles sur audiocassettes (en anglais).

< >A propos des messages

Extraits sur les principaux thèmes

Lire des messages

Ecouter des messages

Le livre des messages

Ces messages furent transmis au cours de conférences publiques de Benjamin Creme à Londres, par un processus d'adombrement mental, ou télépathie spirituelle.

Dans ces communications, Maitreya trace les grandes lignes des changements sociaux qui s'imposent dans le monde. Il fournit à ses auditeurs certaines indications afin de les aider à le reconnaître, et les invite à faire connaître sa présence. Il suscite également en eux le désir de partager et de servir l'humanité.



MESSAGE N° 11
Le 5 janvier 1978.

Mes chers amis, je suis heureux d'être avec vous une fois encore.

Selon mon plan, mon enseignement devrait précéder ma présence et préparer ma voie. Les miens le diffuseront à travers leurs groupes et grâce à un effort de groupe. Lorsque l'humanité sera quelque peu préparée, ma voix se fera entendre.

En attendant, mes efforts portent leurs fruits, produisent des changements, rapprochent les hommes et les nations et amènent un nouvel espoir dans le monde.

Mon émergence est proche mais, tout d'abord, j'indiquerai la nouvelle direction que l'homme, s'il veut survivre, doit prendre.

En premier lieu, les hommes doivent se considérer comme des frères, fils du Père unique. Ceci est essentiel s'ils veulent progresser d'un pas vers la divinité.

Dans le monde, des hommes, des femmes et des petits enfants n'ont même pas le minimum nécessaire pour survivre ; ils s'entassent dans les villes de nombre des pays les plus pauvres du monde. Ce crime me remplit de honte.

Mes frères, comment pouvez-vous regarder ces gens mourir sous vos yeux et vous considérer comme des hommes ?

Mon dessein est de les sauver, mes chers petits, d'une famine certaine et d'une mort inutile.

Mon dessein est de vous montrer que la solution, pour venir à bout de vos problèmes, est d'écouter de nouveau la véritable voix de Dieu à l'intérieur de votre coeur, et de partager les ressources de ce monde des plus fertile avec vos frères et soeurs où qu'ils soient.

J'ai besoin de votre aide.
J'en appelle à vous afin que vous m'aidiez dans ma tâche.

Comment pourrais-je me tenir à l'écart et voir se dérouler ce massacre, regarder mes chers petits mourir ? Non, mes amis, il ne peut en être ainsi.

C'est pourquoi je suis venu sans tarder parmi vous, une fois encore, pour vous montrer la voie, vous indiquer le chemin.

Mais le succès de ma mission dépend de vous.
Vous devez faire ce choix : soit partager et apprendre à vivre en paix, comme des hommes dignes de ce nom, soit connaître l'anéantissement.

Mon cœur m'indique votre réponse, votre choix, et s'en réjouit.

Que la Divine Lumière, l'Amour et la Puissance du Dieu unique et très saint se répandent maintenant dans votre cœur et dans votre esprit.

Que cette Lumière, cet Amour et cette Puissance vous amènent à chercher Ce qui demeure en silence à l'intérieur de vous.
Trouvez Cela, et sachez que vous êtes des Dieux.

Les apparitions de Maitreya

Depuis son apparition soudaine, inattendue, à Nairobi au Kenya, le 11 juin 1988, Maitreya est apparu miraculeusement, et à de nombreuses reprises, à des groupes religieux. Dans la plupart des cas, il énergétise préalablement une source dans les environs du lieu de son apparition.

Jusqu'à présent, on a découvert les propriétés curatives de trois de ces sources énergétisées : au Mexique, en Allemagne et en Inde. 

< >Apparitions à des groupes religieux à travers le mondeApparition à NairobiMaitreya à Hyde Park

 

Maitreya et d'autres instructeurs

 

Cette page apporte quelques éclaircissements sur la relation existant entre Maitreya et certains personnages très connus.

  • Jésus

  • Saï Baba

  • le Bouddha

  • Krishna

  • Krishnamurti.

Maitreya et Jésus

Le titre de Christ ne fait pas référence à un individu. C'est le nom d'une fonction dans la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, ce groupe d'êtres avancés qui guident l'évolution de l'humanité en coulisses. Celui, quel qu'il soit, qui se tient à la tête de la Hiérarchie devient automatiquement, pendant toute la durée de sa charge, l'Instructeur mondial, connu en Orient sous le nom de Bodhisattva.

Maitreya, qui incarne l'énergie que nous appelons « principe christique », occupe cette charge depuis 2 000 ans, et, en Palestine, il s'est manifesté en tant que Christ afin d'inaugurer l'ère des Poissons, qui commençait alors. Il a utilisé une méthode appelée « adombrement spirituel », c'est-à-dire que sa conscience a inspiré et guidé les actions et les enseignements de son disciple Jésus. C'est donc avec la conscience du Christ, Maitreya, que se sont trouvés en contact tous ceux qui entouraient Jésus.

Les événements de la vie de Jésus et ses paroles ont été interprétés de manière très erronée, étant donné le lien peu compris qui existait entre son travail et celui de Maitreya le Christ. Cela a été à l'origine de l'éternelle controverse théologique, à savoir si Jésus était Dieu ou homme, ou peut-être les deux à la fois. La réponse, c'est que Jésus était un homme qui, grâce au processus d'évolution, est devenu un Fils de Dieu, comme ce sera finalement le cas pour chacun d'entre nous. D'autres l'ont précédé sur ce sentier et nombreux sont ceux qui l'ont suivi depuis.

Celui qui était, il y a 2 000 ans, le disciple Jésus est maintenant devenu un des Maîtres aînés de la Hiérarchie : le Maître Jésus. Il a vécu la plupart du temps en Palestine. Cependant, depuis 1984, il se trouve à Rome. Il a l'intention d'essayer de faire sortir les Églises chrétiennes de leur état de cristallisation et de rivalité et, s'il y est invité, de prendre la tête d'une Église unifiée. Il espère pouvoir ainsi résoudre les nombreuses contradictions et les malentendus qui se sont produits au cours des siècles au sujet de son rôle historique et des enseignements qu'il a disséminés en tant que véhicule de Maitreya.

Avec l'émergence de Maitreya, le Maître Jésus joue un rôle majeur pour la seconde fois. Cette collaboration ouverte, qui sera visible de tous, mettra fin à tous les doutes qui peuvent subsister en ce qui concerne la véritable relation entre Maitreya le Christ et son disciple, le Maître Jésus. Ainsi l'affirmation, apparemment paradoxale, selon laquelle Jésus et le Christ ne sont pas une même personne, au sens littéral du terme, est plus raisonnable qu'elle n'apparaît. Les chrétiens qui trouvent difficile d'accepter que « leur » instructeur ne soit pas l'autorité la plus élevée de toute l'humanité peuvent, cependant, trouver une consolation dans un second paradoxe : Jésus et Maitreya le Christ étaient (et sont toujours) un, au sens où ils travaillent ensemble, chacun à son propre niveau, dans la plus parfaite harmonie, à la mise en oeuvre du plan divin.

 

Maitreya et Saï Baba

Saï Baba (1926 –2011) est un très grand instructeur spirituel qui vivait au sud de l'Inde . Des centaines de milliers, peut-être un ou deux millions de personnes, à travers le monde, affirment faire partie de ses disciples et le considèrent comme Dieu, le créateur de l'univers.

Saï Baba et Maitreya incarnent tous deux la même énergie, l'énergie d'Amour que nous appelons le principe christique.

Maitreya, le Christ, est un avatar planétaire et Saï Baba est un avatar cosmique. Saï Baba incarne l'énergie d'amour à un niveau cosmique (le Christ incarne cette même énergie au niveau planétaire), et son travail consiste, en partie, à préparer l'humanité au travail du Christ, en éveillant le principe d'amour au sein de l'humanité. 

Ces deux grands Êtres travaillent ensemble jour après jour, en parfaite harmonie et dans le but commun d'aider l'humanité dans son évolution.

Maitreya et le Bouddha

Le Bouddha est le frère de Maitreya. Ils furent parmi le premier groupe de l'humanité terrestre à « réussir », c'est-à-dire à bénéficier du processus de l'initiation au tout début de l'époque atlante. Depuis lors, ils se sont trouvés au premier rang de l'humanité. Le Bouddha collabore intimement à la mission de Maitreya, dans son rôle d'Instructeur mondial.

Le Bouddha a adombré Mithras, Memnon et Gautama. Il demeure maintenant dans le centre le plus élevé de notre planète, Shamballa. Il agit en tant que « Divin Intermédiaire » entre Shamballa et la Hiérarchie. Il enverra deux disciples initiés pour réformer le bouddhisme.

Gautama (~563-483) était un avatar qui fut adombré par le Bouddha.

 

Maitreya et Krishna

Sri Krishna (~3000 avant J.C.), un avatar, fut adombré par Maitreya.

La Bhagavad Gita présente, sous forme allégorique, un compte rendu assez exact des enseignements donnés par Krishna à l'époque.

Maitreya et Krishnamurti


Krishnamurti (1895-1986) fut, à un moment donné, préparé avec quelques autres, par adombrement, comme véhicule possible pour l'Instructeur mondial. Puis finalement Maitreya décida de venir en personne.

Krishnamurti est devenu lui-même un grand instructeur. Aujourd’hui encore un grand nombre de gens dans le monde entier continuent à bénéficier de son enseignement grâce à ses écrits et ses conférences filmées.

Dans la revue Partage international, un collaborateur de Maitreya a dit de lui : « C'était un véritable disciple de Maitreya. »

Selon Benjamin Creme, Krishnamurti est revenu en incarnation avant la fin du 20e siècle.

 
 
 
 
 

        Contact   |   1-888-886-8272   |   Plan du site   |   Autres langues   |   Abonnement à l'info lettre   |   Politique d'utilisation   |   Confidentialité et sécurité

 © 2017 Réseau Tara Canada (Québec), un organisme de bienfaisance enregistré        

S'abonner à YouTube
Radio Partage diffuse des informatons sur l'émergence de Maitreya et des Maîtres de Sagesse