D'autres phénomènes

En manifestant toute une variété de signes inhabituels, Maitreya et les Maîtres attirent l'attention sur le fait que nous vivons une époque extraordinaire. Voici une sélection de ces phénomènes, parmi les plus marquants.

  • Une image de la Vierge s'étalant sur une hauteur de deux étages.

  • De la lumière émane d'une image du Bodhisattva au Japon.

  • Les miracles du lait à travers le monde.

  • Des miracles chez les musulmans.

  • Une silhouette blanche sur une photographie.

  • Le mystérieux auto-stoppeur.

  • Les larmes de verre d'une jeune libanaise.

  • Le visage du Christ sur un rocher.

  • Des images pieuses sur des pétales de roses.

  • La Vierge de Toronto qui verse des larmes.

  • Une statue de la Vierge Marie exsude de l'huile au Liban.

  • Une statue, sur l'île de la Trinité, verse des larmes de sang.

  • Une statue d'argent du Bouddha se transforme en une statue d'or.

  • Un coeur » trans-planté »

  • Signes de croix sur des pommes

  • L'étoile de Maitreya


Une image de la Vierge s'étalant sur une hauteur de deux étages.

Durant trois semaines, en 1996, lors des fêtes de Noël, 450 000 personnes sont venues regarder une image de la Vierge Marie s'étalant sur une hauteur de deux étages, sur la façade d'un immeuble aux vitres teintées de noir, au sud de la Floride. Cette image aux couleurs arc-en-ciel, apparue sur le bâtiment Seminole Finance à Clearwater, mesure environ quinze mètres de large et dix mètres de haut, et s'étend sur neuf panneaux en verre. « C'est tout à fait étonnant. C'est très spirituel, très paisible », a déclaré Patty Scharn, une réceptionniste qui travaille dans cet immeuble. Selon le porte-parole de la police, Wayne Shelor : « Certaines personnes érigent des sanctuaires, apportent des offrandes, des bougies, des fleurs, des statues. D'autres sont submergées par l'émotion et tombent en syncope. Il y a des infirmes, des handicapés en fauteuils roulants, des aveugles. Ils arrivent, cinq cents à la fois... Mais il ne s'agit pas d'une atmosphère de carnaval. Il règne un mélange de respect et de crainte, et quelque chose de miraculeux. »

Par la suite, l'image aux couleurs arc-en-ciel a subi une attaque de vandalisme dont elle s'est fort bien remise. En juin 1997, un inconnu lança sur la silhouette un liquide non identifié, qui provoqua des salissures. Mais après deux jours de violents orages, les traces disparurent, et l'image retrouva tout son éclat.

De la lumière émane d'une image du Bodhisattva au Japon.

Le 4 juillet 1987, une image du Bodhisattva, émanant de la lumière couleur arc-en-ciel, fut découverte sur une vitre de la fenêtre de la salle de bains, dans la maison de M. et Mme Yajima, à Nagano, au Japon. Des couleurs arc-en-ciel émanent de la tête et du corps de la silhouette qui mesure 48 cm de haut. L'image porte sur la tête une couronne de couleur argentée, ornée de motifs, et un chapelet autour du cou. Elle est assise sur un lotus et tient une petite fille au visage arrondi.

Presque au même moment, une autre image est apparue sur le mur au-dessous de la fenêtre de la salle de bains. Au début, on eut l'impression qu'il s'agissait d'une simple tache, mais peu à peu, elle est devenue plus claire et plus nettement dessinée. L'image a approximativement 40 cm de haut et porte un chapeau pointu arrondi au milieu. Elle tient un pichet d'eau à la main et est assise sur un lotus. Les yeux sont maintenant nettement visibles.

Environ un an après l'apparition de l'image sur la fenêtre, la famille démolit la salle de bain. A la place, elle construisit un petit temple pour y déposer la vitre du Bodhisattva. Au cours de la construction, lorsqu'on creusa le sol à l'endroit où l'image était apparue, on découvrit une sphère d'environ 35 cm de diamètre. Personne ne put déterminer si elle était faite de bois, de pierre ou de métal. De cette sphère émane une énergie très forte. Lorsque les gens approchent leurs doigts des murs blancs du sanctuaire, une lumière arc-en-ciel apparaît entre le mur et leurs doigts. Ce phénomène peut être constaté uniquement au voisinage du mur et il se produit à chaque fois que quelqu'un en fait l'essai. La couleur arc-en-ciel est perçue plus nettement lorsque le mur est dans l'ombre.

Les miracles du lait à travers le monde.

Le jeudi 21 septembre 1995, le monde entier apprit que des statues hindoues buvaient du lait. Jamais auparavant de tels miracles ne s'étaient produits simultanément à si grande échelle. La télévision, la radio et la presse se sont emparées de ce phénomène extraordinaire, et des journalistes sceptiques ont même tendu aux dieux des cuillerées de lait pour constater humblement qu'il disparaissait. Ces événements firent l'objet d'une couverture médiatique importante et, bien que des scientifiques et des « experts » aient avancé la théorie de l'« absorption capillaire » et de la « psychose collective », l'évidence aveuglante des faits porta à conclure qu'un miracle inexplicable s'était produit.

Cela commença à l'aube dans un temple à la périphérie de Delhi, en Inde, lorsque le lait offert à une statue de Ganesh disparut, tout simplement. La nouvelle se répandit si vite à travers le pays que bientôt des milliers de personnes se mirent à offrir du lait aux dieux, constatant avec stupéfaction qu'il disparaissait. La vie du pays fut virtuellement interrompue alors que les gens se précipitaient dans les temples afin de voir de leurs propres yeux les dieux en train de boire. Des millions de personnes affirmèrent que de petites statues conservées à leur domicile buvaient aussi les offrandes de lait.

A Delhi, la circulation fut bloquée par des foules amassées devant des centaines de temples, portant des cruches et des soucoupes pleines de lait destiné aux statues de marbre de Ganesh, le dieu de la sagesse et de la connaissance, et de Shiva, son père.

Même les plus cyniques manifestèrent leur stupéfaction. « C'est incroyable. Mes amis m'en ont parlé et j'ai pensé que c'était des balivernes », a raconté Mabati Kasori, une femme d'affaires de Delhi. « Puis je décidai de vérifier par moi-même. Je jure que le lait dans la cuillère a disparu. » Parmeesh Soti, cadre dans une entreprise, est convaincu qu'il sagit d'un miracle. « Il n'est pas question de canular. Où irait tout ce lait ? Il a littéralement disparu sous mes yeux. » Selon Suzanne Goldenberg, journaliste en poste à Dehli : « A l'intérieur du sanctuaire obscur, les gens tendaient des coupes en acier inoxydable et des pots en terre cuite à la statue à cinq têtes de Shiva, le destructeur du mal, et à son compagnon le serpent, et regardaient baisser le niveau du lait. Bien que dans leur enthousiasme, certains fidèles suralimentaient manifestement l'idole, le sol restait bel et bien sec. »

L'Inde entière fut bouleversée. Le gouvernement resta paralysé pendant plusieurs heures, ainsi que les Bourses de Bombay et de New Delhi, tandis que des millions de citoyens, à leur domicile et dans les temples, offraient du lait aux dieux. Très rapidement la nouvelle se répandit parmi les communautés hindoues à Singapour, à Hong Kong, au Népal, en Thaïlande, à Dubai, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et au Canada. Des reportages commencèrent à affluer de tous les coins du monde. En Grande-Bretagne, des Hindous racontèrent les miracles se produisant dans les temples et chez des particuliers dans tout le pays. Au temple de Vishwa de Southall, à Londres, en l'espace de 24 heures, 10 000 personnes virent une statue du taureau Nandi, haute de 40 cm, et un bronze du cobra Shash Naag boire le lait offert dans des coupes et des cuillères.

De nombreux journalistes ont assisté à ces phénomènes miraculeux. Rebecca Mae, journaliste au Daily Express écrivit : « J'étais placée sur le côté, tout près, et tout ce que je peux dire, c'est que la statue a semblé aspirer la moitié du lait contenu dans une cuillère tenue par un fidèle, qui a ensuite bu le reste avec dévotion. Un photographe d'un journal national se trouvait juste en face de la statue. Et il était convaincu qu'elle buvait le lait. Il affirma qu'il n'avait pu voir aucun mécanisme et que, même après une très longue observation, il ne pouvait expliquer ce phénomène. » Rikee Verma, journaliste au Times, a écrit : « Etant croyante, je me rendis d'abord dans ma chambre à coucher au premier étage... je plaçai une cuillère de lait devant une photo de Ganesh et j'eus la surprise de constater qu'après quelques secondes elle était à moitié vide. Je vérifiai si le sous-verre de la photo n'était pas mouillé. Il était sec. Je ne parvenais pas à en croire mes yeux. Il s'agissait clairement d'un message des dieux disant : "Nous sommes ici, en voici la preuve." » Au temple de Southall, à Londres, où des milliers de personnes ont été témoins des miracles, M. Bharbari, président, a donné l'explication suivante : « Tout ce que je sais, c'est que notre Livre sacré affirme que chaque fois que le mal domine le monde, une grande âme descend afin de mettre fin à l'emprise du mal et de restaurer le bien. Nous croyons que ce miracle et ceux qui se produisent dans d'autres temples hindous sont le signe qu'une grande âme est venue, comme le Seigneur Krishna ou Jésus-Christ. » (Sources : The Guardian, The Independent, The Times, The Telegraph, The Daily Express, The Daily Mail, G.-B.)

Des miracles chez les musulmans.

Le 20 janvier 1996, juste avant le Ramadan, un fermier de Taiba-Ndiassana, un petit village du Sénégal, a eu la surprise de découvrir le nom d'Allah gravé sur une pastèque. L'année précédente, des signes semblables étaient apparus sur les écailles d'un poisson pêché près de Popenguine, un village qui abrite la plus importante communauté catholique du Sénégal.

Mme Ruksana Patel, à Bolton, en Angleterre, acheta une aubergine à l'épicerie du coin. En coupant l'aubergine en deux, elle s'aperçut que les graines présentaient la forme du symbole musulman « Ya-Allah », qui signifie « Allah existe ».

Un épicier, installé dans le quartier du Régent à la Haye, aux Pays-Bas, avait acheté des oeufs de ferme très frais et les avait mis en vente dans son magasin. Mais deux d'entre eux avaient un aspect étrange. « J'ai remarqué que les coquilles étaient légèrement déformées, d'une façon bizarre, comme si cela formait des lettres arabes », a-t-il déclaré. « Et soudain, j'ai vu l'inscription : "Allah" ». Il avait également acheté cinq kilos de haricots, dont 500 grammes portaient le nom d'« Allah ». Par respect il avait considéré qu'il ne pouvait vendre les haricots qui restaient, et il avait décidé de les offrir à la mosquée, en demandant qu'ils soient cuits et partagés entre les fidèles.« Environ quarante personnes ont pu en manger et il en restait encore. »

Une silhouette blanche sur une photographie.

En 1989, une Allemande prit toute une série de photographies dans la ville d'Essen. Son but était de dépeindre « le désespoir et le vide d'une grande ville ». Lorsque les photos furent développées, quelque chose d'inattendu apparut sur l'une d'entre elles. Bien que cette femme soit persuadée qu'elle était seule lorsqu'elle prit la photo d'un escalier mobile vide, une silhouette d'un blanc éclatant était apparue.

Le mystérieux auto-stoppeur.

Dans le monde entier, on rapporte régulièrement des histoires concernant un mystérieux auto-stoppeur. Ce dernier, toujours vêtu de blanc, dit à ceux qui l'accueillent dans leur véhicule que le retour du Christ est imminent, puis il disparaît aussitôt après. En l'espace d'un mois, en 1990, un journal néo-zélandais, The Christian Challenge Weekly, a reçu une dizaine de récits, émanant de chrétiens, racontant qu'ils avaient pris un « ange » en auto-stop, et qu'il leur avait annoncé le retour imminent du Christ, avant de disparaître soudain de la voiture en marche. Deux articles du New Truth, un autre journal néo-zélandais, ont également parlé de cet auto-stoppeur, parmi d'autres phénomènes miraculeux signifiant peut-être que le Christ est déjà présent dans le monde.

Le phénomène ne se limite pas à la Nouvelle-Zélande. En 1991, on a signalé un cas similaire à Dallas, aux Etats-Unis. L'histoire est arrivée à deux femmes. Ensuite sept cas ont été rapportés sur une radio locale. Des journaux néerlandais, sud-africains et australiens ont publié des récits du même genre.

Dans le journal suisse, Le Matin, du dimanche 18 avril 1993, le journaliste Philippe Dubath, parlant des auto-stoppeurs qui soudain disparaissent, écrit ceci : « ...A l'avant de la voiture il y a deux garçons, à l'arrière deux filles. A la sortie de Palavas, les jeunes gens voient une auto-stoppeuse. Elle a une cinquantaine d'années, et porte un imperméable blanc et un foulard blanc sur les cheveux. Le conducteur s'arrête, la femme monte dans la voiture avec un sourire, mais sans dire un mot, et elle s'installe à l'arrière entre les deux jeunes filles. Un peu plus tard, au début d'un virage très dangereux, l'auto-stoppeuse s'écrit : « Attention au virage ! » Le conducteur ralentit, mais un cri des deux jeunes filles assises à l'arrière le fait se retourner, de même que l'autre passager à l'avant. L'auto-stoppeuse n'est plus là. »

Les larmes de verre d'une jeune libanaise.

Une jeune libanaise a déconcerté les médecins. Pendant sept mois, en 1996, les yeux d'Hasnah Mohamed Meselmani, une fillette de douze ans, ont produit des cristaux de verre suffisamment acérés pour couper du papier, sans qu'elle ressente la moindre douleur.

Le correspondant de Share International au Liban a pris contact avec la famille Meselmani afin d'en savoir plus sur ce phénomène stupéfiant. Tout avait commencé en mars 1996, lui dit Hasnah. Elle se trouvait à l'école lorsqu'elle avait senti quelque chose d'étrange dans l'oeil gauche : son premier morceau de verre. De retour à la maison, elle raconta à sa famille ce qui s'était passé et, tandis qu'elle parlait, un deuxième fragment de verre apparut dans son oeil.

« Quelques jours plus tard, dit-elle, j'étais couchée lorsque j'entendis frapper à la fenêtre. Je me levai et j'allai jusqu'à la fenêtre et là je vis un homme vêtu de blanc. Il était sur un grand cheval blanc, il me souriait, m'appelant par mon nom. Il me demanda de sortir pour lui parler. » Hasnah sortit par la porte d'entrée. Le « chevalier blanc », ainsi qu'elle l'appelle, l'attendait. Il portait une longue tunique blanche qui couvrait aussi sa tête et son visage. Le « chevalier blanc » lui dit de ne pas être effrayée et il se présenta à Hasnah comme étant un « messager de Dieu ».

Le visage du Christ sur un rocher.

En décembre 1995, Julian Webb, un cultivateur australien, a assisté à une mystérieuse matérialisation du visage du Christ. Ce miracle s'est produit à la nuit tombée, alors que M. Webb marchait sur ses terres, à proximité de Beverly, à 190 km à l'est de Perth. Il vit un rayon de lumière éclairant un rocher plat et fut stupéfait de voir que le visage du Christ y apparaissait lentement, venant de nulle part.

Des images pieuses sur des pétales de roses.

Depuis 1991, Carmelo Cortez, un jeune philippin qui a eu de nombreuses expériences de la Vierge, est capable de manifester des images très détaillées du Christ, de la Vierge Marie et d'autres saints, sur des pétales de roses.

En juin 1991, Carmelo Cortez, âgé de 21 ans, vivait dans un quartier de squatters à San Francisco del Monte, à Quezon City, aux Philippines. Il reçut un portrait de la Vierge qu'il plaça sur un autel. La nuit suivante, il entendit une voix douce et perçut le son d'une musique merveilleuse. Il en chercha l'origine et s'aperçut qu'elle émanait du portrait. La Madone versait des larmes de sang et l'enfant Jésus semblait les recueillir dans une main. Par la suite, le portrait fut placé dans une église, sur l'autel, et un parent de C. Cortez guérit de la fièvre.

Deux jours plus tard, Carmelo Cortez affirma qu'il avait de nouveau été réveillé par une musique merveilleuse et que la Vierge commençait à lui donner des messages. Depuis lors, il l'a vue et lui a parlé à plus de cent reprises.

D'autres miracles ont accompagné ces manifestations. Christine Dayrit, chroniqueuse de presse, a raconté l'un de ces miracles : des images pieuses apparaissant sur des pétales de roses.

« Il [C. Cortez] retira une rose blanche d'un vase rempli de fleurs fraîches que nous avions apportées. Il enleva les pétales de la tige après avoir retiré le sépale. Puis il déposa les pétales, un par un, sur nos épaules alors que nous récitions des prières. Après quelques instants, il nous demanda de regarder les pétales. A notre grand étonnement, ce qui n'était à l'origine que de simples pétales de roses blanches montrait l'image du Christ crucifié. »

D'autres personnes présentes « pleurèrent de joie » en voyant les images de la Vierge, du Sacré-Coeur, de la Mère à l'enfant, de Saint Joseph et l'enfant, de Saint François d'Assise, et de beaucoup d'autres saints qui étaient apparues sur les pétales déposés sur leurs épaules.

La Vierge de Toronto qui verse des larmes.

Au début de septembre 1996, une icône de la Vierge Marie s'est mise à verser des larmes dans une petite église orthodoxe grecque, à Toronto, au Canada. Suite à la couverture qu'en fit la presse, cet événement attira la foule, qui forma de longues files d'attente dans la rue.

Une statue de la Vierge exsude de l'huile au Liban.

Des centaines de Libanais rendent visite au cimetière chrétien de Tyr, afin de prier devant la statue de la Vierge Marie qui, selon de nombreux témoins oculaires, exsude de l'huile. De nombreux reporters libanais et étrangers se sont rendus à Tyr pour enquêter sur le phénomène et le photographier, alors que les croyants recueillent l'huile qui couvre la majeure partie du marbre de la statue. [Source : L'Orient-Le Jour, Liban]

Une statue, sur l'île de la Trinité, verse des larmes de sang.


Une statue de Notre-Dame de Lourdes, située dans un couvent de carmélites à Diego Martin, à l'ouest de la Trinité, dans les Petites Antilles, verse des larmes de sang. D'après la presse locale, les larmes sont apparues pour la première fois le 15 février 1996. Le professeur Courtenay Bartholomew, médecin, auteur d'un ouvrage sur les apparitions mariales, aurait analysé le sang qui serait d'origine humaine.
 

Une statue d'argent du Bouddha se transforme en statue d'or

Cher Monsieur,

En 1996, j'ai visité à plusieurs reprises, dans la Nouvelle Eglise d'Amsterdam, une exposition sur les Bouddhas du Siam. A l'une de ces occasions, une petite statue du Bouddha en argent attira mon attention à travers deux autres vitrines, tant son énergie était puissante.

Je ressentis le besoin impérieux de me procurer une statuette du Bouddha. Je décidai d'en acheter une et je me rendis à la boutique. Lorsque je me trouvai là, je fus complètement submergé par l'énergie provenant de deux statuettes plus grandes et il me fut très difficile de faire un choix. Lorsque je me décidai enfin, je choisis une petite statuette en argent d'environ 15 cm de hauteur.

J'ai remarqué depuis un étrange processus : mon petit Bouddha d'argent se transforme en or. Sur la photo il est nettement visible que la statue est de deux couleurs. Savez-vous pourquoi cela se produit et qui est à l'origine de ce phénomène ?

Un lecteur de Hollansche Rading, Pays-Bas

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que Maitreya était à l'origine de cette transformation -  un miracle de plus.] (Partage international - juin 2002) 

Cher Monsieur,

Le 19 janvier 2004, mon mari acheta quelques pommes au supermarché. II les choisit avec soin dans le cageot, évitant de prendre une des pommes meurtries. Le lendemain, en prenant une pomme dans ma coupe de fruits, je remarquai sur cette pomme ce qui semblait être un signe de croix. Il restait une autre pomme dans la coupe, je l'examinai et constatai qu'elle portait également un signe de croix, mais légèrement différent. Les marques sur les deux pommes étaient très profondes. Vous pouvez imaginer ma surprise et ma joie - ai-je raison de penser que ces marques étaient des signes ?

E. P., Southend-on-Sea, Essex, Grande-Bretagne 

[Le Maître de Benjamin Creme a confirmé que les croix sur les pommes avaient été manifestées par Maitreya]
(Partage international - avril 2004)


L'étoile de Maitreya

Le 12 décembre 2008, Benjamin Creme annonce qu'une « source de lumière d'un puissant éclat ressemblant à une étoile » va bientôt apparaître et sera visible nuit et jour partout dans le monde pour annoncer la première interview télévisée de Maitreya. à partir de janvier 2009, des témoignages de plus en plus nombreux parviennent à Share International et aux médias, ou sont postés sur YouTube.

Interviews de Maitreya à la télévision

En janvier 2010, B. Creme a annoncé que Maitreya avait donné sa première interview sur une grande chîne de télévision américaine.Une série d'interviews  ont été donné au Mexique, en Russie,, au Japon et dans de nombreux pays. Dans ces interviews il n'utilise pas le nom de Maitreya, afin de respecter notre libre arbitre. Quand suffisamment de gens répondront à son message, on demandera à Maitreya de s'adresser au monde entier. Alors aura lieu le Jour de Déclaration.

La main de Maitreya

Dans le numéro d'octobre 2001 de Share International a été publiée une photographie hors texte de la main de Maitreya (voir photo). En réponse aux questions de lecteurs ou d'auditeurs, Benjamin Creme explique ainsi le phénomène :

 

Benjamin Creme répond aux questions concernant la main

Q. La main de Maitreya dont la photographie a été publiée dans Share international a-t-elle une signification spéciale en dehors de celle qu'elle peut avoir pour la personne qui l'a trouvée sur le miroir de sa salle de bains ?
R. Oui, une grande signification.

Q. Cette main de Maitreya est-elle le signe qu'il est très proche, est-ce une allusion à sa venue imminente ? 
R. Oui, une allusion évidente. Son émergence est très proche.

 

Q. La photographie de l'empreinte de la main de Maitreya possède-t-elle des propriétés de guérison comme l'eau énergétisée à proximité des endroits où Maitreya est apparu lors de rassemblements religieux, et si c'est effectivement le cas, comment procéder pour bénéficier de cette énergie de guérison ? Peut-on, par exemple, poser sa propre main au-dessus de l'image tout en priant ? Une photocopie possède-t-elle la même énergie de guérison que la photographie originale ?
R. Cette photographie possède d'extraordinaires propriétés curatives, mais pas de la manière dont vous pourriez le penser. C'est un moyen d'invoquer les énergies de Maitreya. L'eau énergétisée par Maitreya dans le monde entier est magnétisée avec l'énergie du Verseau ; cette énergie se situe dans l'eau. Dans le cas de la main, c'est différent : l'énergie n'est pas dans la main. Lorsque vous placez votre propre main dessus, ou lorsque vous la regardez tout simplement, en demandant à Maitreya de vous accorder la guérison, ou sa bénédiction ou son aide, l'énergie de Maitreya est invoquée.

Cette main agit comme une source qui vous permet d'invoquer l'aide de Maitreya, dans la mesure de la loi karmique. Si vous demandez une plus grosse voiture ou une plus grande maison, cela ne veut pas dire que vous obtiendrez ce que vous demandez, mais si votre requête est en accord avec la loi du karma, elle peut être satisfaite.

 

Q. Peut-on utiliser une photocopie ? 
R. Oui, car c'est une source d'invocation. L'énergie ne réside pas dans la photographie, elle vient de Maitreya lorsque vous l'invoquez. Cela est extraordinaire. L'énergie de Maitreya, son aide, est rendue disponible, d'une manière ou d'une autre, à quiconque la demande. Cependant, si vous lui demandez « Cher Maitreya, voudriez-vous apparaître soudain devant moi », je ne pense pas que votre requête reçoive une réponse favorable.

Chaque fois que Maitreya apparaît cela prend de l'énergie. Il a beaucoup à faire. Il a le monde à sauver et il ne veut pas gaspiller cette énergie. Je dis cela sérieusement car je connais des gens qui racontent que si vous voulez que Maitreya fasse quelque chose il vous suffit de le demander et il le fait. Ce n'est pas vrai. Maitreya apparaît à des milliers de gens dans le monde, mais il le fait au moment qu'il juge opportun et pour ses propres raisons, généralement pour aider les gens.


Q. Lorsque j'ai vu la main de Maitreya, j'ai été émerveillé que nous ayons la chance de recevoir une telle bénédiction. Cette main a quelque chose de magique. Lorsque vous la regardez attentivement, vous découvrez qu'elle ne ressemble pas du tout à une empreinte sur un miroir, elle donne l'impression d'être en trois dimensions. Si vous posez votre propre main sur un miroir, le résultat est tout à fait différent. Comment peut-elle paraître aussi réelle ? On a l'impression que l'on peut voir tout autour.
R. Oui, il ne s'agit absolument pas d'une simple empreinte. C'est, comme vous le dites, une image en trois dimensions, spécialement créée par Maitreya de manière à ce que nous puissions invoquer son énergie.

Q. Tout d'abord, on pense que c'est la main gauche, mais peut-être a-t-il fait passer sa main droite à travers le miroir, dans un geste de bénédiction. Quel est votre avis ?
R. Non c'est sa main gauche.


Q. [l] Je suppose qu'il l'a imprimée sur le miroir par la pensée. [2] Savait-il que la première empreinte serait effacée ? [3] S'agissait-il d'un signe précurseur afin que la seconde empreinte soit remarquée ?
R. [1] Oui. [2] Apparemment non. [3] Non. La seconde n'aurait pas été faite si la première n'avait pas été effacée.

Q. [l] Il s'agit sûrement d'un message important destiné à tous. [2] Est-ce seulement une bénédiction ? Cela semble avoir une signification particulière. [3] Est-ce le signe qu'il est très proche de nous, que nous devons nous attendre à sa venue parmi nous ? [4] S'agit-il d'une forme générale de réconfort et de soutien ? Cela semble avoir un sens très particulier et spécifique. [5] Des phrases bibliques viennent à l'esprit, par exemple « la main du Seigneur est au-dessus de toi », ou certains passages des écritures orientales : « plus près que la main ou le pied... »
R. [1] Oui. [2] Seulement ? [3] Oui. [4] Oui, un moyen d'invoquer son énergie ou son aide. [5] On peut le voir ainsi.

 

Q. [1] S'agit-il d'une coïncidence si ce signe est paru dans le même numéro de Share international que l'article du Maître sur l'accueil réservé à Maitreya ? [2] Cela peut signifier également: « Ne vous laissez pas aller. Soyez patients. Tenez bon. » [3] Laquelle de ces interprétations est correcte, si toutefois il en est une qui le soit ? Pour ma part, je n'ai pas l'impression d'avoir vraiment saisi toute la signification de ce signe.
R. [1] Non, il ne s'agit pas d'une coïncidence. Maitreya partage avec mon Maître, comme avec tous les autres Maîtres, une conscience de groupe. Maitreya est toujours parfaitement au courant de ce que nous publions dans Share International. [2] Oui. [3] Jusqu'à ce que nous puissions contempler son visage, c'est une manière de se rapprocher de nous au maximum.

Q. La photographie de la main semble irradier de l'énergie, est-ce le cas ? 
R. Oui, dès que cette énergie est invoquée. 

Le pouvoir curatif de la main de Maitreya

 

Cher Monsieur,

Vous avez déclaré que la main de Maitreya, publiée dans le numéro d'octobre de Share International (version anglaise), avait des pouvoirs de guérison. Eh bien, je peux vous assurer que c'est vrai.

Alors que je ressentais une douleur vraiment intense dans le bas du dos, je me suis allongée sur mon lit en plaçant la reproduction de la main de Maitreya sous mon dos, au niveau de la douleur, avec une totale conviction dans le pouvoir de guérison de Maitreya. Et la douleur a totalement disparu.

Ceci est un modeste témoignage, mais il peut aider d'autres personnes qui souffrent.

Dora, France

Les cercles de lumière

par J.-D. Rabbit

Depuis 1997, on recense une nouvelle forme de miracle : le cercle de lumière. Ces cercles apparaissent généralement sur les murs extérieurs des bâtiments, et l'on a pu en observer toute une variété dans plus de soixante endroits différents, dans le Vermont, ainsi que dans d'autres villes, toujours au nord-est des Etats-Unis.(Depuis, des cercles apparaissent dans le monde entier. On en a signalé en Allemagne, en Suisse, Grande-Bretagne, en Slovénie, au Japon, etc.)

Dans la plupart des cas, ces cercles apparaissent lorsqu'il y a du soleil, et que les rayons de lumière arrivent sous un certain angle, leur permettant d'atteindre une ou plusieurs fenêtres et de se refléter sur le mur d'une maison voisine. Certains sont visibles seulement de bonne heure le matin; d'autres apparaissent à midi, ou en fin d'après-midi pendant quelques heures ; d'autres ne sont visibles qu'au printemps et en automne ; et certains apparaissent même au clair de lune. Beaucoup ont pu être observés au même endroit plusieurs années de suite, alors que d'autres apparaissent pendant un instant puis disparaissent. Ils se déplacent de manière typique vers le haut ou vers le bas, suivant l'angle du soleil et la rotation de la Terre, certains descendant parfois si bas qu'ils apparaissent sur le sol. Certains sont étonnamment brillants, et l'on a pu voir six cercles différents, parfois doubles, au même endroit. Parfois ils apparaissent sur plusieurs maisons voisines.

 

De nombreux cercles ont également été signalés, et même photographiés, dans d'autres circonstances. Ils sont apparus sur les murs d'une chambre dont les occupants avaient lu un article à leur sujet ; ils sont apparus sur le trottoir apparemment pour répondre au souhait de personnes qui espéraient en voir ; on en a même vus sur des voitures et des vêtements, l'un d'entre eux est même demeuré sur la chemise d'un homme lorsqu'il est entré à l'intérieur d'une maison. Un autre homme était assis dans un café lorsqu'il vit un cercle sur un bus qui passait ; quelqu'un d'autre a raconté qu'il avait vu en se promenant des cercles sur toutes les maisons de la rue.

 
Ce cliché d'un hôtel de Denver, Colorado, Etats-Unis, pris en novembre 2000, montre des cercles de lumière que le Maître de Benjamin Creme a indiqué être manifestés par Maitreya.

Des formes exceptionnelles sont également apparues, par exemple un X brillant, au milieu d'un rectangle. On a pu voir certains motifs se transformer de manière significative en l'espace de quinze minutes.

Dans deux cas particuliers, la lumière s'est réfléchie sur la maison de membres d'un groupe de transmission, formant des cercles sur les maisons voisines. On n'a signalé aucun cas de guérison en relation avec ces cercles, mais certains affirment que les motifs deviennent plus brillants lorsque des personnes méditent à proximité.

Ces splendides phénomènes inspirent un sentiment de respect mêlé de crainte. Des personnes familiarisées avec la géométrie sacrée ont pu identifier certains motifs, par exemple la vesica pisces, ou Fleur de Vie, à l'intérieur de nombreux cercles.

Michael Glickman, qui fait des recherches sur les figures géométriques dans les champs de céréales et qui est éditeur de la revue Crop Circle Radius, s'est intéressé aux images lumineuses et il pense qu'elles ont une origine similaire à celle des pictogrammes dans les champs de céréales.

Kate Lanxner, auteur d'articles sur ces cercles de lumière, parus dans une publication locale s'intéressant aux questions métaphysiques, propose une série de cartes postales en couleurs de quelques-uns des sites les plus marquants, et est prête à servir de guide aux visiteurs qui le souhaiteraient - à condition qu'il y ait du soleil - Burlington compte en effet davantage de journées nuageuses par an que n'importe quelle autre ville des Etats-Unis. On peut joindre Kate Lanxner par e-mail : <lanxner@ yahoo. com> [Le Maître de B. Creme a indiqué que ces images de lumière étaient créées par Maitreya avec l'aide des Frères de l'espace.

J. D. Rabbit est un de nos collaborateurs qui vit dans le nord du Vermont (Etats-Unis).

 

Cher Monsieur,

En décembre 2000, alors que nous rentrions en voiture à Maynard, nous fûmes surpris de voir sur le mur d'une église, une série de cercles de lumière provenant du reflet de la lumière du soleil sur les vitres du poste de police et du bâtiment des pompiers, situés de l'autre côté de la rue. Sur les immeubles à proximité, nous avons également observé des projections de lumière en forme de diamant et de double hélice, qui ressemblent à des dessins de la géométrie sacrée. Nous apprécierions l'avis du Maître de Benjamin Creme.

Rick Maida et Laura Yenches, Maynard, Massachusetts, E.-U. 

(Le Maître de B. Creme a indiqué que ces figures étaient manifestées par Maitreya et les Frères de l'espace.)

        Contact   |   1-888-886-8272   |   Plan du site   |   Autres langues   |   Abonnement à l'info lettre   |   Politique d'utilisation   |   Confidentialité et sécurité

 © 2017 Réseau Tara Canada (Québec), un organisme de bienfaisance enregistré        

S'abonner à YouTube
Radio Partage diffuse des informatons sur l'émergence de Maitreya et des Maîtres de Sagesse