Articles de l'Infolettre de juin 2020

Et maintenant... .

par le Maître -, par l'entremise de Benjamin Creme

 

IL APPARAÎT de plus en plus clairement que les systèmes économiques actuels ne fonc­tionnent plus. Trop nombreux sont ceux qui se voient refuser le droit à une nourri­ture suffisante pour répondre à leurs be­soins vitaux. Pourtant, la capacité de pro­duction alimentaire de cette planète est considérable, mais les méthodes de distri­bution actuelles sont si inadéquates et inégalitaires que des millions d'hommes souffrent et meurent sans raison. La réalité de la situation est bien connue, mais rien n'est fait pour mettre fin à ce crime.

     Et maintenant, où allons-nous ? Com­bien de temps encore les pauvres de­vront-ils souffrir de cette façon ? Combien de temps encore les nations pourront-elles perpétuer cette injustice avant que le monde ne sombre dans une catastrophe indescriptible ? N'est-il pas surprenant que jamais les hommes n'aient cherché à remédier à cette situation persistante et tragique, dans laquelle des millions d'entre eux meurent dans la misère au sein d'un monde d'abondance ? Il semble­rait que la solution, si simple soit-elle, ne soit jamais venue à l'esprit de ceux qui vivent dans l'opulence.

     Pourquoi le simple sens de la justice ne suffit-il pas à la trouver ? Que les riches doivent partager la fortune qu'ils détien­nent ne relève pas seulement du bon sens, c'est également essentiel pour la paix du monde et le bien de tous, car la survie de tous en dépend. Ne vous y trompez pas, les hommes devront comprendre que le par­tage n'est pas seulement une idée bonne et juste : il est indispensable à la survie de l'humanité. Seul un partage équitable amè­nera la paix à laquelle tous les hommes aspirent. Car sans partage, la confiance ne pourrait jamais s'instaurer.

     Soyez certains que Maitreya lui-même dira aux hommes cette simple vérité, et qu'il leur ouvrira les yeux sur les bienfaits qui découleront de sa mise en oeuvre. Joignez-vous à tous ceux qui travaillent pour lui, et faites valoir la nécessité du partage et de la justice. Rappelez-vous que nul n'est isolé ou séparé ; que tous les hommes, qu'ils le sachent ou non, sont unis par des liens invisibles dans un long voyage jalonné de révélations successives. Renoncez à la voie de la séparation, et venez en aide aux frères et sœurs qui che­minent avec vous.

Partage International, juin 2010.

L'après-Covid : pas de retour au statu quo ?

par Lynne Girdlestone

 

Aujourd'hui, nous subissons tous un ou plusieurs des effets négatifs d'un « agent de changement » incroyablement des­tructeur. A vrai dire, des choses horribles se produisent tous les jours sur cette planète, mais elles affectent généralement d'autres personnes dans d'autres endroits. Le Covid-19, par contre, a le potentiel d'atteindre n'importe qui, n'importe où, et nos vies ont été bouleversées de multiples façons. Les réponses aux questions évidentes - comment arrêter ce virus, comment nous protéger d'une résurgence, serons-nous capa­bles de redémarrer l'économie mondiale, que se passera-t-il si nos emplois ne peuvent être rétablis - sont toutes incon­nues. Elles occupent nos pensées et nos émotions chaque jour, chaque heure, à chaque bulletin d'information ou tweet.

Pour certains, la crise n'est qu'une interruption gênante de leur activité habituelle. Pour d'autres, elle a augmenté leurs profits déjà faramineux ou créé de nouvelles façons de capita­liser aux dépens des autres. Mais pour la plupart des person­nes sur la planète, il s'agit d'un problème de survie majeur.

     Des points de vue scientifique et spirituel, nous savons que rien n'est dû au hasard « Pour chaque action, il y a une réaction égale et opposée » et « Comme vous semez, vous récolterez ». Ce qui se passe aujourd'hui trouve ses racines dans tout ce qui a précédé, et lorsque la tension atteint un point de basculement, il se passe quelque chose d'extraordinaire pour attirer notre attention.

     Cette pandémie peut signifier «ARRÊTEZ ... MAINTENANT regardez le monde que vous avez construit ... des souffrances indicibles au milieu d'excès obscènes ... toutes les formes de vie et la planète elle-même en danger de mort. » Le ralentissement et l'isolement nous donnent l'occasion de réfléchir profondément à ces questions et d'en sortir avec un meilleur plan B.

     Le fait que tant de personnes perçoivent réellement ce message est un signe très encourageant. Les voisins s'entrai­dent au quotidien ; les organisations de services élargissent leur rôle et leurs méthodes pour répondre aux besoins de bé­néficiaires de plus en plus nombreux ; les groupes de défense se battent avec acharnement pour l'environnement, les droits de l'homme, la justice sociale et bien d'autres questions cru­ciales ; les organisations scientifiques du monde entier parta­gent leurs découvertes dans le but de mettre au point des trai­tements et des vaccins ; les gouvernements tentent de soula­ger le fardeau financier de leurs citoyens.

     Que se passerait-il si ce comportement devait se poursuivre à une échelle encore plus grande après la victoire contre le coronavirus ? Ne pourrait-il pas conduire à considérer la Terre comme un « village mondial » et ses citoyens comme la seule famille humaine qui soit réellement? Cela prendrait du temps, mais il faut commencer par reconnaître notre interdépendance et exiger de nos « dirigeants » d'appuyer sur le bouton « remise à zéro » et que l'on commence à avancer dans cette direction!

     Heureusement, en ce moment même, un événement cos­mique peu connu se déroule également. Alors que nous en­trons dans le début de l'ère du Verseau, caractérisée par des énergies de synthèse, d'unité et de coopération, les gardiens spirituels de l'évolution humaine, les Maîtres de la Sagesse, ont une fois de plus envoyé l'un des leurs pour qu'il agisse comme un enseignant pour les temps à venir. Confucius, Krishna, Bouddha, le Christ et Mahomet font partie des ins­tructeurs que nous avons connus par le passé. Les grandes re­ligions du monde attendent toutes un autre grand guide à un moment donné, et son apparition imminente a été prévue par certains écrivains depuis la fin des années 1800.

     Pendant plus de 40 ans, l'ésotériste et conférencier britanni­que Benjamin Creme a informé le monde d'un changement im­minent, de l'effondrement de nos anciennes structures pour faire place à de nouvelles. Il a été le héraut de l'Instructeur mondial de cette époque, Maitreya - celui que des millions de personnes attendent avec impatience (consciemment ou non) qui est venu maintenant pour nous guider à travers cette épo­que périlleuse et dans un nouveau monde purifié et transformé.

     Maitreya nous a conseillé d'apporter les changements né­cessaires pour mettre notre monde sur un chemin meilleur et plus juste - pour les 7,8 milliards d'entre nous - et ses recom­mandations peuvent être résumées en quelques mots:

« Il [Maitreya] montrera que, en essence, les hommes ne font qu'un, quelle que soit leur croyance ou leur couleur de peau ; que l'abondance des fruits de la Terre appartient à tous, et que le partage de cette abondance est la clé de leur avenir. Seuls k partage, et la jus­tice qu'il amènera, offrent un espoir à l'homme. Seule la justice née du partage mettra fin aux calamités de la guerre et de la terreur. Seuls le partage et la justice peuvent amener les hommes à cette Fraternité qui est leur véritable héritage. Quand les hommes comprendront cela, ils se montreront à la hauteur du defi et s'attaqueront aux nombreux problèmes qui aujourd'hui nous semblent insurmontables, les abor­dant l'un après l'autre. La lumière de Maitreya soutiendra les hom­mes, leur apportant l'équilibre nécessaire dans leur empressement à mettre en oeuvre les changements et, dans l'ordre qui convient, le re­nouveau du monde s'accomplira. » (par le Maître de Benjamin Creme, La transformation, Fartage international, juin 2007)

     Maitreya et son groupe ont travaillé en coulisses pendant des millénaires pour guider la famille humaine dotée du libre arbitre. Manifestement, nous ne l'avons pas utilisé à bon es­cient et nous en récoltons les conséquences. Mais avec ces puissants alliés à nos côtés, nous avons l'opportunité de com­mencer dès maintenant à reconstruire un monde meilleur pour tous. Posant la question suivante : « ... pendant combien de temps faudra-t-il souffrir, lutter et combattre ? », le Maître DK a répondu : « [Maitreya] viendra infailliblement lorsque la paix aura été rétablie dans une certaine mesure, lorsque le principe de la répartition des biens de consommation sera au moins en voie de conditionner les affaires économiques, et lorsque les Eglises et les groupes politiques auront commencé à mettre de l'ordre dans leurs maisons. » Nous sommes sur cette route Il n'est plus envisa­geable de revenir au statu quo.

 

Reproduit avec la permission de Awarenessmag.com

Partage international 33e année • n° 382 juin 2020

 

Les « Aînés » s'opposent a de nouvelles annexions par Israël

 

Dans un communiqué de presse daté du 11 mai 2020, les « Aînés 1 » demandent un nouveau plan de paix pour le Moyen-Orient pour contrer la menace d'annexion israé­lienne. Ils exigent que la communauté internationale renou­velle son engagement pour obtenir une juste issue au conflit israélo-palestinien et maintenir la loi internationale face aux plans du nouveau gouvernement israélien visant à annexer il­légalement des zones de la Cisjordanie.

     Une nouvelle initiative, dans l'esprit de la Conférence sur la Paix de Madrid de 1991, est nécessaire afin d'amener à la fois les Israéliens et les Palestiniens, ainsi que les pouvoirs régionaux et internationaux, à établir un véritable dialogue Des mécanismes multilatéraux existants, comme le Quartet 2, devraient être redynamisés et étendus afin de donner un plus grand rôle aux autres puissances de la région.

     Inversement, les Aînés ont prévenu que les plans d'an­nexion représentent un rejet unilatéral de la solution à deux États, et la plupart des pays de la région et du monde y sont opposés. Les annexions risquent de plonger la région dans une plus grande tourmente, générant davantage d'amertume et d'isolement chez les Palestiniens, attisant l'hostilité des voisins d'Israël et affaiblissant la nature démocratique et constitutionnelle de l'État juif.

     Mary Robinson, présidente des Aînés et ancienne haut-commissaire des Nations unies pour les Droits humains, a confié : « Le conflit entre Israël et Palestiniens ne sera vraiment résolu qu'en trouvant une solution qui garantisse la paix, la sécurité, les droits et la dignité des deux peuples. Unilatéralement, la confiscation de territoires et l'ignorance de la loi internationale provoquent précisément le contraire. Une telle action trahit à la fois les intérêts des citoyens israéliens et les idéaux des fondateurs de l'État. »

 

Les Aînés accueillent favorablement

les prises de parole courageuses de

la société civile israélienne et

des groupes de la diaspora juive

qui s'opposent à l'annexion,

et les encouragent à maintenir

fermement leur soutien pour la paix,

la démocratie et une solution à deux États.

 

     Le seul soutien des Etats-Unis ne peut garantir un succès durable sur le terrain, alors que les propositions du président Donald Trump en janvier ont été totalement rejetées par tous les dirigeants palestiniens et les voisins d'Israël.

     Jimmy Carter, ancien président des Etats-Unis, a précisé « Si la saisie des terres palestiniennes par le gouvernement israélien continue, la réputation des Etats-Unis au sein de la communauté internationale sera fortement entachée. La Cisjordanie appartient à la Palestine, et tout changement devra se faire avec un accord mutuel. »

     Les Aînés accueillent favorablement les prises de parole courageuses de la société civile israélienne et des groupes de la diaspora juive qui s'opposent à l'annexion, et les encoura­gent à maintenir fermement leur soutien pour la paix, la dé­mocratie et une solution à deux États.

 

1. Créée par N. Mandela en 2007, le groupe des «Aînés » (The Eiders) rassemble des personnalités qui ont quitté le pouvoir, et forment aujourd'hui une sorte de conseil des anciens du village planétaire.

2. Groupe composé des Etats-Unis, de la Russie, de l'Union européenne et des Nations unies, engagé dans un processus de médiation entre Israéliens et Palestiniens.

 

        Contact   |   1-888-886-8272   |   Plan du site   |   Autres langues   |   Abonnement à l'info lettre   |   Politique d'utilisation   |   Confidentialité et sécurité

2017 Réseau Tara Canada (Québec), un organisme de bienfaisance enregistré        

S'abonner à YouTube
Radio Partage diffuse des informatons sur l'émergence de Maitreya et des Maîtres de Sagesse